dimanche 2 janvier 2011

2010 : Les bannis du Top10

Parce qu'ils nous ont - quelque part ou totalement - menti, les (a priori grands ou incontournables) films ci-dessous n’apparaîtront pas dans le Top 10 de l'année 2010. En dépit du tout-puissant lobbying imposé par les médias au sacro-saint grand public, et de la popularité relayée en amont par les spectateurs, ce travail de propagande n'a pas laissé crédule la rédac' de DavidéoCiné (ça fait classieux comme ça, mais en fait je suis tout seul) qui les a donc déboutés. L'ordre de classement est lié au degré de non acceptabilité de leur forfait.


1. Annoncé par la presse et Guillaume Canet lui-même comme le grand film choral dramatique que tout un peuple escomptait (waouh, on a trop pleuré, c'était génial), Les petits mouchoirs n'est en définitive qu'une purge dans les grandes largeurs... et avec tant de longueurs. A rayer des archives de la Cinémathèque française.

2. "Un coup de poker qui se révèle une partie joyeuse et enlevée comme on aimerait en voir plus souvent dans le cinéma français". Cette aberration, c'est le magazine Première qui l'écrit. Le duo glamour de L'arnacoeur est du pain béni pour les médias, mais c'est surtout ce type de comédie ressassée et sans relief que l'on ne veut plus voir sur nos écrans.

3. Nul n'a aussi bien cerné la non puissance du soufflé The social network qu'un blog d'opinon(s) nécessaire(s) en le décrivant comme "un destin dont on se branle". I agree completely, les connards d'ASBAF ! Maître Fincher par l'odeur alléché, s'est engouffré dans la voie d'un ciné téléguidé. Faudra plus recommencer sinon je risque de me fâcher.

4. En dépit d'un contexte personnel agité, Roman Polanski n'aura sans doute jamais possédé d'aura aussi pure auprès des cinéphiles qu'avec The Ghost writer (je me souviens même que quelqu'un avait osé le confronter à Shutter island. Abusé). Il aura fallu pour cela occulter que son thriller est excessivement ambigu pour s'avérer réussi.

5. Là, c'est le meuble, la poutre à laquelle il est interdit de s'attaquer. Pourtant, bien qu'avec Inception Christopher Nolan ait conforté son statut d'orfèvre de la mise en scène, son voyage dans les rêves des rêves, etc. parait bien trop inoffensif pour que l'on soit subjugué. Du sous-Matrix somme toute. Bon, c'est le moment de filer.

En vous souhaitant plein de bons plans pour 2011...

13 commentaires:

  1. Je te suis pas mal sur ce coup là, bon, même si nous on a même pas osé "les petits mouchoirs"... Par contre tu t'es trompé pour The Ghost Writer, tu me le retires tout de suite de cette liste!! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Exact. The Ghost writer n'a rien à faire dans cette liste. Et ne va pas en déduire que je suis pédophile ou quelque-chose de ce genre ! Je ne parle que de cinéma.

    RépondreSupprimer
  3. maaaaaaaaaais pourquoi démonter deux films que j'adore comme ça... Inception, on en a peut-être trop fait autour mais c'est tout de même un bon boulot, un bon casting, un bon scénar, une super musique, des effets spéciaux géniaux sans qu'il n'y en ait trop... Mais ça encore ça passe.

    Pour The Ghost Writer, par contre... j'ai adoré ce film.

    RépondreSupprimer
  4. Un peu qu'on s'en est branlé de The social network sur ASBAF !

    RépondreSupprimer
  5. En remontant. Les mouchoirs ne nous intéressent pas. Je reste étranger au réseau social. L'arnacœur m'a amusé. Le fantôme de Polanski et le faisceau d'idées inséminées par Nolan m'ont fasciné. Quant au top 10
    # 01 - SHUTTER ISLAND - là est pour moi l'ambiguïté
    # 02 - TOY STORY 3 - oui !
    # 03 - INVICTUS - un peu gentil tout de même et très en deçà de Gran Torino
    # 04 -05 -06 -07 -08 -09 -10 - pas vus

    Quid de Boonmee ? de l'Asie en général et de ses quelques perles ? du Ruiz, Herzog ou Coen ? Absent ou plus bas dans le classement d'après ce que je vois.

    Bonne année 2011 Davideo !

    RépondreSupprimer
  6. Enorme la précision de Pierrot à propos de Polanski. Quel sens du sarcasme.
    Pour en revenir au cinéma, Ghost writer reste toutefois de bonne facture et Inception doit être dans le Top 15, ce qui permet de relativiser et de ne pas faire d'amalgame entre déceptions et mauvais films.
    Je rebondis sur la réaction d'Ornelune en précisant que je n'ai pas vu Boonmee (mais je miserais sur une a priori déception) ni de grands films asiats cette année. Mais il m'en reste pas mal à voir (Poetry, City of life..., Nuit d'ivresse...). Et le Coen annuel ne pouvait décemment pas intégrer la crème. Et le Top 10 officiel, je ne le dévoilerais pas de suite puisque j'ai pas mal de retard comme toujours au moment du changement d'année.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour stoni, pas d'accord pour The ghost writer. Pour le reste, bon. On n'a le droit de pas aimer The social network (même si je trouve la réalisation magistrale. Bonne soirée et surtout bonne année 2011.

    RépondreSupprimer
  8. La fragilité de ce post tient dans le fait que les films cités ne sont pas logés à la meme enseigne ; à savoir qu'ils ne sont pas tous jugés mauvais. Les 3 US, sont (bien) en-dessous de l'image et le succès qu'ils ont véhiculés mais sont acceptables (ou plus) tandis que les 2 frenchies sont carrément très très mauvais.
    Pour TSN, sa notoriété ne repose que sur l'aura de son réal' car il est certain qu'il n'aurait pas bénéficié du meme plébiscite avec un autre nom que celui de Fincher à la mise en scène.

    RépondreSupprimer
  9. Je tiens tout de même à noter que malgré les apparence, The Ghost Writer est plus français qu'américain et donc ça le met dans les meilleurs films français de l'année et puis les meilleurs films tout court !

    RépondreSupprimer
  10. Entre un cinéaste d'origine polak qui n'a que peu fait de films culturellement français, avec un casting 100% anglophone et un style very US, ce ne sont poas quelques Euros hexagonaux mis dans la balance qui vont rendre TGW français. Et si c'était à l'arrivée le meilleur film donc français de 2010, ce serait un nouvel élément confirmant la pauvreté de nos productions, battues par un thriller alambiqué qui n'est qu'une pièce rapportée.
    Mais heureument, il y eut tout de meme "Mammuth", largement plus imaginatif.

    RépondreSupprimer
  11. Mouais mouais mouais.... Pour Mammuth, j'ai rien à dire, je l'ai pas vu mais il ne ma fait pas franchement envie non plus...

    RépondreSupprimer
  12. Ah excellent !! Je suis d'accord avec toi, mais quelqu'un m'a dit (quelqu'un m'a dit...) que tu en avais oublié. Je pense à Shutter Island, Invictus, Vous allez rencontrez ... bref tous les films de papys US à bout de souffle. D'ailleurs le prochain Eastwood a l'air encore plus mauvais que les précédents, faut le faire.

    RépondreSupprimer
  13. Pour Hereafter, c clair que ça sent le requiem pour Clintounet, mais Invictus est un vrai grand film poignant et Shutter Island juste un maître-film de maître-Scorsese.

    RépondreSupprimer

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :