samedi 5 mars 2011

Splice

Vincenzo Natali est un cinéaste qui adore torturer les esprits, autant ceux de ses personnages que du spectateur. Il l'avait démontré il y a maintenant une décennie dans Cube, son cinglant dédale mental. Avec Splice,qui met en avant les expériences de clonage animal et humain d'un couple de scientifiques dépassé par ses résultats, il est nettement moins tranchant. L'essai n'est pas tout à fait neuf mais demeure intriguant jusqu'à ce qu'il s'empêtre dans un affrontement convenu et une conclusion prévisible. La faute à un budget franco-canadien trop maigre? Ou plus certainement en raison d'une perte de créativité flagrante et préjudiciable. Adrien Brody, déjà sévèrement égaré dans la jungle de Predators, n'est pas au mieux non plus et se fourvoie dans ses choix ces dernières années étant donné que ni Manolete ni Une arnaque presque parfaite ne resteront dans les mémoires.

article publié le 17/07/2010 à l'url http://davideo.blogs.allocine.fr/davideo-275481-splice.htm

2 commentaires:

  1. Petite période SF on dirait :-)
    Vu il y a peu, et comme tu le dis, prévisible et froid également. Dans le même genre, La mutante, avec son casting alléchant, s'en sortait somme toute beaucoup mieux, même sans être un chef-d'oeuvre.

    RépondreSupprimer
  2. Prometteur et finalement tiédasse. Dommage.

    RépondreSupprimer

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :