dimanche 8 mai 2011

Festival de Printemps (11 mai - 20 juin)

A suivre ici et ailleurs jusqu'au 20 juin

Trois jours. Plus que trois jours et le tapis rouge pelucheux du mythique Festival de Cannes pourra une soixante-quatrième fois - et dix jours durant - être souillé par les tatanes et escarpins des stars de mes deux; lesquelles attireront inlassablement les paparazzi avides DU cliché des stars de mes deux, les journaleux en quête d'infos qui n'en sont pas et, bien entendu, les innombrables fans estomaqués devant tant de beauté mais au final égarés au milieu d'un foutoir insensé où on n'y localiserait pas Charlie.

Plus que trois jours surtout avant que le cinéphile, l'authentique, inéluctablement attiré par le grand rectangle blanc en contre-bas d'une grande pièce sombre et pleine d'inconnus, s'en aille assumer dans l'ombre, forcément, une mission bénie : celle d'aller voir des films
En effet, comme beaucoup d'autres blogueurs jusqu'au boutistes dont vous découvrirez l'identité plus bas, j'ai accepté cette mission sur une offre de deux pontes des blogs Allociné: j'ai nommé Chris, rédac' chef intransigeant et fédérateur de Christoblog, assisté de PierreAfeu, rédac' chef exigeant et avisé de Persistance rétinienne, mué pour la circonstance en bras droit - ou plutôt main droite - créateur de l'affiche bucolique et magnifique du festival dont vous découvrez la version dédicacée en bannière de cet espace ("Encore merci Pierre, elle est canon!!"). Ces deux oiseaux-là reconstituent d'une certaine façon la paire Bean - Pierrot (mais en chasseur de bons films et non de renards), nous suggérant concrètement d'aller voir puis analyser (entre l'ouverture cannoise et le dernier jour du printemps) les huit films que voici :
1 : présenté hors compétition au Festival de Cannes
2 : en compétition officielle du Festival de Cannes

Si vous avez l'oeil même à moitié ouvert, vous remarquerez que cette combinaison de 8 longs métrages ne parait sur le papier guère stimulante. Entre les énièmes et donc potentiellement anecdotiques Allen et Almodovar, la troisième possible et pénible Palme d'or des Dardenne, une satire politique a priori trop polie (le Durringer), un Ours d'or iranien trop prosaïque pour être exceptionnel (le Farhadi), un thriller bénin (le Monahan), un film d'animation déjà contesté (le Sfar) et un poids lourd de poésie et gravité (le Malick) qui ne fait pas oublier la juvénilité de son précédent opus, il y a de quoi douter. La "faute" en revient bien plus aux distributions du moment qu'au choix des "programmateurs" du festival. Mais il faudra voir pour savoir, et savoir pour parler. Alors que le spectacle commence!!

En sus des deux co-fondateurs et moi-même, les vingt-et-un autres festivaliers sur la ligne de départ sont : Ffred, Tching, Heavenlycreature, Gagor, Jérémy, Herodonte, Christophe, Jul, Bob Morane, Viggofan92, Anna, Gabriel, Hallyne, Claire, Fredastair, BenSquizz, Marnie, Neil, Marcozeblog, Fabien.


TOUS LES DÉTAILS DE CE FESTIVAL CINÉPHILE ET CRITIQUE SONT A CONSULTER SUR LA PAGE OFFICIELLE DE CHRISTOBLOG.


Vous l'avez saisi, les six semaines à venir seront fortement cinéphages et relégueront l’évènement cannois au second plan. Il ne faudra toutefois pas passer à côté de l'hommage que ce dernier rendra le 17 mai à l'idole de DavidéoCiné.

9 commentaires:

  1. Bean - Pierrot : trop fort !

    Mais comme je suis un programmateur réactif, et à l'instar du festival de Cannes qui vient d'annoncer à l'instant l'intégration d'un Jafar Panahi dans le programme, je t'informe que le Chat du rabbin vient de quitter la sélection suite à un vote démocratique, et aussi parce que ça ne me disait rien d'aller le voir.

    Eh oui, intransigeant tu l'as dit.

    RépondreSupprimer
  2. Un jury plus démocratiquement despotique que cela, moi, connais pas. En plus, je finissais par bien le sentir moi le minou de Joan.
    Mais tant que tu l'as pas remplacé par le film indien qui sort le même jour, je reste zen.
    En revanche y'a moyen de placer le film de Jodie Foster à la place.

    RépondreSupprimer
  3. London Boulevard, vu et aussitôt oublié..... :(

    RépondreSupprimer
  4. Génial, une bonne nouvelle de plus Ronnie. Mais comme ça, sur le pouce, tu me peux faire ton Top3 / Top5 en cours pour 2011. C'est juste pour voir si ton exigence a quand même pu prendre un peu de plaisir cette année.

    RépondreSupprimer
  5. Si je devais établir un top 3, 2011, ça ressemblerait à ça pour l'instant.
    The King's speech
    Animal Kingdom
    Winter's Bone

    RépondreSupprimer
  6. Je regarde très rapidement Animal kingdom puis je m'en reviens mettre tout le monde d'accord face à ces films trop propre (King's speech) ou trop sale (Winter's bone).

    RépondreSupprimer
  7. Allez plus qu'un petit effort...

    RépondreSupprimer
  8. Non, pour moi c'est niqué. Je pourrai pas faire le Grand Chelem dans les temps.

    RépondreSupprimer

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :