jeudi 26 mai 2011

Les Infiltrés

Photo : Allociné.fr

Le projet d’un remake américain de l’excellent Infernal affairs du Hong-Kongais Andrew Tau pouvait laisser planer quelques doutes quant à sa valeur finale. Quand c’est Martin Scorsese qui s’y colle, on s’en réjouit d’abord, puis l’idée en devient carrément excitante. 
Verdict : le résultat dépasse indéniablement les attentes et son modèle. La trame policière complexe, idéale pour un cinéaste aussi perfectionniste, est exploitée à merveille. Elle aboutit à une issue encore plus implacable et radicale, renouant avec les plus beaux polars de son auteur : entre la noirceur de Taxi driver et la fatalité des Affranchis. Si le sujet se prêtait à une description encore plus en profondeur de ces Infiltrés, façon Il était une fois en Amérique, les précisions sur leurs origines sociales puis leur incorporation, clarifient une situation rendue plus cohérente. Après Gangs of New York puis Aviator, Leonardo DiCaprio enchaîne une troisième collaboration avec Scorsese et, grâce à un rôle nerveux, en profite pour intégrer avec conviction le Panthéon des plus grands acteurs du moment. Matt Damon est quelque peu éclipsé même si sa prestation en costard-cravate est plus qu’honnête. Une autre grande délectation de cinéphile est de revoir un Jack Nicholson plus pernicieux que jamais. La griffe Scorsese est intacte. Mais qui pouvait en doutait ?

Sortie cinéma : 29 novembre 2006

Article publié le 29/11/2006 à l'url http://davideo.blogs.allocine.fr/davideo-78974-les_infiltres___the_departed.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :