mardi 9 août 2011

Fin août, début septembre

Je vous arrête de suite (mais vous devez continuer à lire), je n'ai nullement l'intention de me faire mal au point de balancer ici une critique du film éponyme d'Olivier Assayas, que je n'ai d'ailleurs jamais eu à me coltiner. Merci pour ça.

Non, je voulais simplement vous prévenir d'une absence imminente (après ceci quoi!) de mise à jour de ces pages jusqu'à approximativement la période titrée. Ben oui, les wouacances c'est pas fait pour les chômeurs et y'aura pas à se faire pousser pour passer en mode tongs, farniente, guez et Mojitos.


Quand toute la France et bibi feront relâche, les plus besogneux pourront se préparer au douloureux  Festival d'Eté des blogueurs que je me ferai un plaisir éhonté d’ignorer.
Vous n'omettrez pas non plus de poster votre Top 5 en honneur au délirant Jim Carrey, ni d'aller (re-)voir deux films essentiels : Balada triste, The murderer. Il sera tout aussi judicieux de surveiller les publications sporadiques de films à identifier sur la page facebook du blog.

Et alors que vous tenterez tant que faire se peut de vous passer de mes jeux sempiternels assujettis à l’addiction des plus gamblers, vous pourrez toujours vous amuser à chercher pourquoi et comment la bombapouf (contraction bien connue de bombasse-poufiasse) ci-dessus illustrée fait une apparition remarquée dans cet article à deux francs.

Be cool and see you !!

3 commentaires:

  1. J'aime bien cette bombapouf. Bon, on en reparlera dans vingt ans mais là, tout de suite...

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Stoni, tu reviens au moment où je m'en irai (pas longtemps). Je confirme que Balada Triste et The murderer sont à voir. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  3. Cette blonde coquette et discrète n'est autre que l'essentielle Shauna Sand, dont les liens de gémellité avec votre auteur sont relatifs.

    RépondreSupprimer

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :