samedi 19 janvier 2013

World Trade Center

Exceptionnellement, Nic Cage fait le dur pour de bonnes raisons

Oliver Stone est un cinéaste engagé toujours partant pour balancer quelques pavés à la face du système américain, notamment sur la guerre du Viêt-Nam (Platoon, Né un 4 juillet) ou les démons politiques (JFK, Nixon). Humaniste avant tout, il opte ici pour l’hommage à ses concitoyens victimes des attentats du 11 septembre 2001. Noble implication au résultat respectueux qui évite toutes fantaisies patriotiques ou religieuses que certains détracteurs ont pourtant dénoncé. Les Américains sont croyants, c’est un fait, mais Stone n’en appelle aucunement à un douteux retour à la foi. Point de polémique donc.
World Trade Center n’est cependant pas un grand film. Il est vrai que le sujet nécessite de la simplicité et ne se prête guère à une grande liberté d’expression dans le style et le fond. Mais Stone insiste trop sur l’apitoiement (entre la vie et la mort les policiers coincés s’interrogent sur le sens de leur vie, les familles pleurnichent dans l’attente) qui nous fait trop facilement couler la larmichette. Aussi, le personnage du prêtre sauveteur ancien des Marines est quelque peu caricatural. Un soupçon de sobriété supplémentaire aurait rapproché le film du témoignage documentaire. Il ne faut toutefois pas en demander trop à l’industrie américaine du cinéma.

World Trade Center : Allociné - IMDB - Wiki
de Oliver Stone sur DavidéoCiné : Savages 

ARTICLE PUBLIÉ LE 10/01/2007 SUR DAVIDEO.BLOGS.ALLOCINE.FR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :