dimanche 24 mars 2013

Cloud Atlas

Film réalisé par Tom Tykwer, Larry/Lana et Andy Wachowski (USA)

Halle&Tom totalement à l'ouest dans le cosmos nébuleux de Cloud Atlas

Interprètes :


Sortie France : 13 mars 2013

Micro-critique :
Une Vérité qui dérange. Tape-à-l’œil et racoleur dans sa mise en scène, faussement ambitieux et trompe-l’œil dans son contenu, chapardeur de concepts forts qu'il insensibilise (cf. Blade Runner, Soleil vert, voire  Matrix de cette même fratrie Wachowski qui a donc bien su, un jour, créer et inventer avec une caméra et des ordinateurs), et par conséquent incapable de suggérer la moindre émotion (et c’est un euphémisme), Cloud Atlas représente ce que le cinéma peut produire de plus factice. Il ne dupera qu’un public impressionné par son montage ultra complexe et des images spectaculaires. La beauté inaltérable de Halle Berry n’y change évidemment rien. Alors soyons sages, arrêtons avec les superlatifs du genre « chef d’œuvre » pour un aussi grotesque mensonge.

Pour mémoire, voici ce qui apparaît à la ligne "chef d'oeuvre" de mon Petit Larouse illustré :
- La plus belle oeuvre d'un écrivain, d'un artiste;
- Oeuvre d'Art particulièrement accomplie;
- Ce qui est parfait en son genre.
Pour ce qui nous intéresse ici, le 7e Art, j'y accolerais comme exemples Metropolis, 2001 : l'Odyssée de l'espace ou Le Parrain. A l'opposé, Cloud Atlas irait très bien.

CLASSEMENT 2013
Au 23 mars, Cloud Atlas se place 6e sur 7 films vus (Tout 2013)

LIENS EXTERNES
Cloud Atlas sur : Allociné - IMDB - Wiki 
A lire sur ASBAF.fr, une critique lucide de Cloud Atlas que j'admire beaucoup

2 commentaires:

  1. Cloud Atlas représente ce que le cinéma peut produire de plus factice !

    Gros +1, sorti de la salle 2 mns pour aller satisfaire un besoin urgent, j'ai oublié d'y re-rentrer c'est dire. J'y consacrerai pas 2 lignes, ça n'en vaut pas la peine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te reconnais bien là petit sniper. Et tu as évité de gâcher 2h45 de ton existence, c'est déjà ça.

      Supprimer

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :