mardi 9 avril 2013

Belmondo le Magnifique et ses 80 bougies

La planète cinéma sait que ce 9 avril 2013 est une date toute particulière. C'est aujourd'hui et aucun autre jour possible que la planète cinéma se doit de souhaiter un joyeux anniversaire... à JEAN-PAUL BELMONDO qui fête ses 80 printemps
En cette si belle et fringante occasion, DavidéoCiné republie l'article qu'il avait consacré le 13 mai 2008 (sur http://davideo.blogs.allocine.fr) à cette icône intergénérationnelle, figure de proue d'un cinéma populaire de qualité enracinée dans l'histoire de son Art.

Cet hommage de coeur et de raison suggérait d’établir le Top 10 de vos films favoris avec Belmondo. Il est toujours possible et fortement recommandé d'étayer ce scrutin par vos votes (en commentaire).

Alors que Bébel doit prochainement réapparaître sur grand écran dans Les Bandits manchots de son acolyte historique Claude Lelouch, chantons-lui un : "Joyeux anniversèèèèère Jean-Paul, joyeux anniversèèèèèère Jean-Paul, ..."

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, je dédouble ma pensée et adresse une seconde dédicace à un jeune poto qui fête aujourd'hui ses 10 ans. Elio, excellent anniversaire mon bonhomme ! 


"Jean-Paul Belmondo, ou la genèse d'une passion"
Bébel le fou

Me vient à l’esprit que ça fait pas loin de 30 ans que m’est apparue cette ferveur pour le cinéma (putain 30 ans!!). Et je m’interroge sur l’origine de cet engouement sans modération qui, chez beaucoup, naît d’un choc cinématographique (après avoir vu Il était une fois dans l'ouest, Orange mécanique ou Taxi driver par exemple). Chez moi, c’est plutôt un large appétit à dévorer des films qui alimente ma passion depuis mon enfance. Un élément déclencheur fut toutefois au départ de tout ça. Nous approchons de la fin des années 70 et ma môman m’emmène au cinéma pour les premières fois de ma vie (merci m’man!). C’est là que les exploits d’un certain Jean-Paul Belmondo ont titilllé mon plaisir visuel de gamin. Tout y passait : cascades à outrances et sans filet, "toc-toc badaboum c’est moi", gros flingues, p’tites pépés qui tombent sous le charme façon James Bond, coups de boule disco, caleçon à cœur, etc. Le bonheur. C’était l’époque du Guignolo, L'as des as, Flic ou voyou, Le professionnel, Les morfalous et j’en passe. En ces temps révolus, Belmondo a plus de quarante piges et façonne son image de dur au grand cœur avec, cependant, une destinée parfois peu enviable de ses personnages. Il cartonne au box-office, est hyper populaire mais également souvent décrié pour le stéréotype de ses rôles. L’homme reste honnête et simple, se fait plaisir et ravit son public. "Ce mec doit sans doute être l'ancêtre des Sylvester Stallone ou Vin Diesel" pourraient avancer les non initiés.
Oh que non, il est bien plus complet que ça. Car il faut regarder dans le rétroviseur et ne pas omettre que le bonhomme a débuté une carrière - exceptionnelle - depuis la fin des années 50 et insufflé à la Nouvelle Vague son charisme et sa décontraction. Avant de sortir ses gros muscles de macho (époque Georges Lautner), Belmondo avait évolué dans tous les registres et sous la direction des plus grands réalisateurs français (Marcel Carné, Jean-Luc Godard, René Clément, François Truffaut, Claude Chabrol, Henri Verneuil, Jean-Pierre Melville, Louis Malle, Robert Enrico, Claude Sautet, Claude Lelouch, Gérard Oury, Philippe de Broca) et parfois internationaux (Vittorio de Sica, John Huston).

Baisé par J.Seberg dans le mythique A bout de souffle

Il a par conséquent largement œuvré à la renommée du cinéma hexagonal des années 60-70, et tourné auprès des meilleurs comédiens ; Bourvil, Jean Gabin, Lino Ventura, Alain Delon, Charles Vanel, Bernard Blier, etc., et des plus belles et grandes actrices: Jeanne Moreau, Catherine Deneuve, Sophia Loren, Claudia Cardinale, Jean Seberg, Raquel Welsh, Ursula Andress, Jacqueline Bisset, etc. Excusez du peu. Et je ne m’attarde pas sur son triomphe, plus récent celui-là, au Théâtre, ni sur son sacre du meilleur interprète aux César 1989 pour Itinéraire d'un enfant gâté. Incontestablement, il est et sera à jamais une icône de notre patrimoine culturel.

Aussi, et en attendant de revoir prochainement l’idole sur grand écran dans le film de Francis Huster, Un homme et son chien, je vous propose le Top 10 de mes films préférés avec JPB. Il est temps d’accorder enfin cet hommage avant que ce type d’éloges n’ait une connotation nécrologique chagrinante. Il faut en effet rappeler que le gaillard, 75 ans à ce jour, se remet de sérieux problèmes de santé et n’avait plus tourné depuis 2000 et l’adaptation TV de L'aîné des Ferchaux."


Les films avec Jean-Paul Belmondo
préférés de DavidéoCiné



Cent mille dollars... pour le casting du siècle
      1. Cent mille dollars au soleil
      2. Borsalino
      3. Un Singe en Hiver
      4. Le Magnifique
      5. Le Doulos
      6. A bout de souffle
      7. La Sirene du Mississippi
      8. Classe tous risques
      9. Les Tribulations d'un Chinois en Chine
      10. Le Professionnel


Les films avec Jean-Paul Belmondo
préférés des internautes
Le Magnifique, hilarante parodie des films d'agents secrets
      1. Le magnifique (72 points, 4 fois 1er)
      2. Un singe en hiver (72, 2)
      3. Borsalino (70, 2)
      4. L'homme de Rio (60, 1)
      5. Cent mille dollars au soleil (56, 1)
      6. Le professionnel (47, 1)
      7. A bout de souffle (38, 1)
      8. Le doulos (38)
      9. Pierrot le fou (37)
      10. Peur sur la ville (33)
      11. La sirène du Mississippi (30, 1)
      12. Le corps de mon ennemi (29)
      13. L'as des as (27, 1)
      14. L'aîné des Ferchaux (25, 1)
      15. Itinéraire d'un enfant gâté (22)
      16. L'héritier (20)
      17. Le casse (17)
      18. Léon Morin prêtre (17)
      19. Les mariés de l'An II (17)
      20. Une femme est une femme (15, 1)
      21. Classe tous risques (14)
      22. Stavisky (14)
      23. Cartouche (13)
      24. La scoumoune (13)
      25. Flic ou voyou (13)
      26. Les tribulations d'un Chinois en Chine (10)
      27. Week-end à Zuydcoote (10)
      28. Le cerveau (9)
      29. Un nommé La Rocca (9)
      30. 1 chance sur 2 (6)
      31. L'animal (5)
      32. Le voleur (4)
      33. Joyeuses Pâques (2)
      34. L'incorrigible (1)

16 VOTANTS PROVISOIRES

Tietie007, Fuck, Collyre, Môman, VincentLesage, Al001, Pascale, Goodfeles, Snifff, Cinéberry, Selenie, kschoice, Dorothy, Dornberger et Renaud Soyer.

LES VOTES SONT PERMANENTS

1 commentaire:

  1. Bonsoir, moi je n'ai pas de film préféré concernant Belmondo, mais je l'ai apprécié dans l'homme de Rio, Léon Morin prêtre et La sirène du Mississippi. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :