lundi 28 décembre 2015

L'ABéCéDaire de l'année cinéma 2015 (1e partie)

L'année se termine et entre les deux réveillons, il faut pouvoir liquider les affaires courantes. En l'occurrence, il est question de balancer ses classements annuels en tous genres. Point de Top 10 ici mais histoire d'innover (ou pas d'ailleurs), Davidéociné lance l’abécédaire des films sortis en 2015.
En 26 catégories alphabétiques, découvrez l'up and down de l'année cinéma  (la liste complète de tous les films vus se trouve par ici).

Première partie : de A à M

I comme INATTENDU, mais aussi comme L'Interview qu tue!

  • A comme le plus (dessin) ANIMÉ : Shaun le Mouton réunit toutes les qualités de l'animation moderne : prouesses techniques (de modelage), inventivité et humour. Le tout sans dialogues mais avec une admiration et un bonheur débordants.
  • B comme le plus BIDONNANT : Ted 2 va encore plus loin que Ted dans le surréaliste hilarant. Notre nounours graveleux peut-il prétendre au statut d'être humain? MDR quoi!
  • C comme le plus CHIANT : Lost River ou l'errance derrière caméra de l'acteur Ryan Gosling. C'est bon Ryan, tu peux arrêter de t'la péter, ça marche pas avec nous (aurait pu également prétendre au titre de "P comme le plus PRÉTENTIEUX").
  • D comme le plus DÉCEVANT : It follows était présenté comme le nouveau joyau créatif de l'horreur. Souci : on est toujours en train d'attendre un événement qui pourrait faire grelotter. Et à un événement tout court aussi d'ailleurs.
  • E comme le plus EFFRAYANT : Foxcatcher distille une atmosphère anxiogène et inquiétante à tendance sentencieuse.
  • F comme le plus FAMILIAL : The Walk - Rêver plus haut divertit et impressionne par la persévérance magnifique de son intrépide héros moderne. Contagieux dans l'obstination d'avoir à s'accrocher à ses rêves.
  • G comme le plus GRAVE : Hungry Hearts ébranle l'image lissée du couple d'aujourd'hui sur fond d'éducation du nourrisson et d'aliénation mentale.
  • H comme le plus HAPPY-ENDING ou HOLLYWOODIEN (c'est pareil et c'est en "H") : Seul sur Mars entérine son conformisme artistique et s'autorise les issues les plus faciles. Dis Ridley, Alien et Blade Runner, c'était bien de toi?
  • I comme le plus INATTENDU Vincent n'a pas d'écailles est un ovni. Par son titre bien sûr qui cache un personnage hors du commun à l'Américaine et une narration d'auteur à la Française. Sans comparaison possible.
  • J comme le plus JOBARD L'Interview qui tue! se permet l'humour et les sarcasmes les plus incontrôlables, pour notre bonheur, comme celui de voir un James Franco en grande forme.
  • comme le plus KAFKAÏEN : Birdman traumatise les pensées de l'auteur. Son glorieux passé laisse-t-il place à un avenir? C'est sûr, ça fait douter et réfléchir.
  • L comme le plus LYRIQUE : Youth sublime tout ce qu'il montre. Les pâturages suisses, les hanches des femmes, Michael Caine, Harvey Keitel, Paul Dano... et Maradona n'ont jamais été aussi beaux. Sorrentino domine bien l'idée qu'il se fait de son Art.
  • M comme le plus MAUVAIS Jupiter : Le Destin de l'univers scelle la mort cinématographique de la fratrie Wachowski.
J comme JOBARD mais aussi comme Jupiter - Le destin de l'Univers


A suivre très prochainement la seconde partie : de N à Z

1 commentaire:

  1. Regarder STAR WARS - LE RÉVEIL DE LA FORCE Full Film : http://starwarstheforceawakens2015.com

    RépondreSupprimer

JE PENSE DONC J’ÉCRIS :